K comme KOUSINE KOCH !

Comment nouer le contact avec une nouvelle branche de mon arbre, avant que l’unique personne qui puisse le faire ne disparaisse ?

la-branche-cassee-1562493166-1465613

Veuillez m’en excuser à l’avance, mais j’ai repris le même mot que l’an dernier pour mon challenge de la lettre K. K comme KOCH (voir mon article de 2016 ici). Mais il se trouve que me recherches avancent. Voici comment:

Pour resituer l’histoire, Gabrielle KOCH est la cousine de mon grand-père.

Pour résumer: Léonie Emilienne OSMONT a eu 5 enfants:

  • Henri OSMONT (mon arrière-grand-père)
    • abandonné à l’assistance publique
    • n’aura jamais de nouvelles de sa mère
  • Léonie Louise OSMONT
    • je n’ai rien trouvé de plus que sa naissance)
  • Louise Léonie OSMONT
    • abandonnée à l’assistance publique, morte à 4 ans d’une mort tragique
  • Charlotte Germaine ROBIN
    • fille de Charles ROBIN
  • Hélène Charlotte Marguerite ROBIN
    • fille de Charles ROBIN

 

Les 3 premiers, certainement abandonnés tous les 3. Puis elle se marie en 1894 et donne naissance à 2 filles dont le père est Charles ROBIN.

Hélène ROBIN se mariera et divorcera rapidement, 5 ans plus tard. A ce moment-là, elle donne naissance à Gabrielle KOCH. Sa mère ne reconnait sa naissance que 4 mois plus tard. Le nom du père n’est pas indiqué. Par contre, elle sera reconnu celui qui a déclaré sa naissance à l’âge de 5 ans. Elle prendra son nom: KOCH.

En demandant son acte de naissance, je me rends compte qu’elle est encore en vie. Je fais des recherches et je trouve ses coordonnées sur les pages jaunes, sous son nom d’épouse. Je l’appelle mais elle semble avoir peur au téléphone. Je n’ai même pas le temps de lui expliquer pourquoi j’appelle. Elle dit qu’elle ne parle pas au téléphone que je dois lui écrire. Je comprends sa crainte et je lui fais un courrier pour lui expliquer notre lien.

Pas de réponse.

Je rappelle à nouveau quelques mois plus tard, elle raccroche aussitôt. Je lui écris une seconde lettre.

Restée sans réponse.

Je sais que c’est bien elle que j’ai retrouvée. Je lui demande juste si elle aurait une photo de mon arrière-arrière grand-mère, je ne souhaite pas plus, mais rien…

C’est finalement une personne très proche de mon arbre, et il se trouve que je vis dans la même commune qu’où a vécu sa grand-mère, à 300kms de là où a vécu ma famille. La coïncidence est énorme, mais rien à faire.

Je sais que son histoire semble lourde, et qu’elle devait ignorer l’abandon des enfants de sa grand-mère. Elle découvre toute un pan de son histoire familiale d’un seul coup ! C’est certainement compliqué. Cela fait maintenant un an que j’ai découvert son existence et retrouver sa trace. Elle a aujourd’hui 89 ans.

Mes sources:

  • Je ne les communiquerai pas ici, puisque cette femme est encore en vie. J’ai pu redescendre cette branche familiale grâce au registre matricule de son grand-père puis grâce à la succession de ses grands-parents, où le nom des 2 filles et de cette petite-fille était indiqués !

 

Alors d’après vous:

  • Comment faire pour rentrer en contact avec elle ? Sans la brusquer, sans lui faire peur.
  • Que puis-je faire de plus ? C’est tellement frustrant de découvrir une cousine proche et de ne pouvoir entrer en contact avec elle ! J’aimerais tellement qu’elle me parle de mon arrière-arrière grand-mère. Elle est la seule personne encore en vie à l’avoir connue.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s