F comme famille

La famille, qu’est-ce que c’est ? Chacun d’entre nous en a sa propre vision. Notre famille est unique. C’est certain. Personne n’a la même. Ma famille, je l’aime. Elle est très importante pour moi. J’ai la chance d’avoir une belle famille, une famille qui me plaît, une petite famille car du côté de mon père, il n’y a plus personne, pas de grands-parents, pas d’oncles ni de tantes, pas de cousins germains pour moi. 3 cousins éloignés dont mon père garde le contact. C’est du côté de ma mère que s’est créée ma famille. J’ai la chance de l’aimer !

Jean-Jacques Goldman, lui, parlait de la famille qu’on se constitue, de la famille que l’on se choisit, de la famille de cœur que l’on crée avec ses amis. Celle-ci aussi est très importante. Je pourrais dire que la famille que j’ai est aussi ma famille de cœur.

Maxime Le Forestier l’a dit aussi « on n’choisit pas ses parents, on n’choisit pas sa famille ». Je n’ai pas choisi la mienne, mais j’ai choisi de la garder, de l’aimer, et de l’agrandir aussi. En faisant connaissance avec tous nos ancêtres plus lointains. La généalogie c’est partir à leur rencontre, apprendre à les connaître, à savoir comment ils ont vécu, où ils ont vécu, d’où je viens.

La généalogie me permet aussi de parler de ma famille avec mes proches, notamment ma grand-mère, encyclopédie vivante de ma branche maternelle, avec qui j’adore échanger, et avec mon père. Car effectivement, je n’ai pas connu sa famille, sauf son père, mais qui est parti bien trop tôt quand j’avais 3 ans et dont je n’ai qu’un ou deux souvenirs furtifs (à moins que je ne les ai reconstitués par ce qu’on m’a raconté…). Mais en discutant avec lui, j’ai appris un peu à la connaître et à découvrir toute cette branche charentaise que je ne connaissais pas et que mon père connaît un peu. Il a aussi une excellente mémoire ! Pour moi, c’est un plaisir de découvrir des choses que ma grand-mère ou mon père ne savaient pas et de leur apprendre.

C’est pour cela que j’ai choisi ce nom pour mon blog: car je suis une grande admiratrice des chansons de Jean-Jacques Goldman et parce que toutes les personnes dont je parle sur ce blog sont ma famille de sang mais aussi et surtout de cœur et que je souhaite les faire renaître et leur rendre hommage grâce à ce blog.

JEAN-JACQUES GOLDMAN – TU ES DE MA FAMILLE

Et crever le silence
Quand c’est à toi que je pense
Je suis loin de tes mains
Loin de toi, loin des tiens
Mais tout ça n’a pas d’importance

J’connais pas ta maison
Ni ta ville, ni ton nom
Pauvre, riche ou bâtard
Blanc, tout noir ou bizarre
Je reconnais ton regard

Et tu cherches une image
Et tu cherches un endroit
Où je dérive parfois

Tu es de ma famille
De mon ordre et de mon rang
Celle que j’ai choisie
Celle que je ressens
Dans cette armée de simple gens

Tu es de ma famille
Bien plus que celle du sang
Des poignées de secondes
Dans cet étrange monde
Qu’il te protège s’il entend

Tu sais pas bien où tu vas
Ni bien comment ni pourquoi
Tu crois pas à grand chose
Ni tout gris, ni tout rose
Mais ce que tu crois, c’est à toi

T’es du parti des perdants
Consciemment, viscéralement
Et tu regardes en bas
Mais tu tomberas pas
Tant qu’on aura besoin de toi

Et tu prends les bonheurs
Comme grains de raisin
Petits bouts de petits riens

Tu es de ma famille, tu es de ma famille
Du même rang, du même vent
Tu es de ma famille, tu es de ma famille
Même habitant du même temps
Tu es de ma famille, tu es de ma famille
Croisons nos vies de temps en temps

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s