D comme Départements

Pour ma lettre D, j’ai décidé de faire un petit tour de tous les départements de mes ancêtres en vous faisant une belle carte colorée! Hormis mes racines étrangères, que vous avez déjà découvertes, jusqu’à aujourd’hui voici les départements dans lesquels ont vécu les ancêtres de ma fille, précisément, et pas seulement les miens !

départements-ancêtres-SAULNIER

Carte des départements où ont vécu mes ancêtres de France

Ma branche est donc la branche maternelle. Je viens de l’Allier. La plupart de mes ancêtres viennent de ce département qui m’a vu naître. De l’Allier la branche de ma mère descend un peu dans le Puy-de-Dôme et a une de ses branches qui vient de Seine-maritime par un enfant assisté. Mon père de son côté se partage entre l’Allier et la Charente. Son grand-père y est né. Depuis, j’ai découvert que ses ancêtres patronymiques venaient de la Creuse. On touche aussi un peu à la Haute-Vienne mais il faut remonter au milieu du XVIII° siècle pour cela.

La branche de mon conjoint est donc la branche paternelle, oui, logique ! Originaire du Cher, il est aussi originaire de l’Indre et du Cher. Un de ses ancêtres est arrivé tout droit de Grenoble jusque dans le Loir-et-Cher, au milieu du XVIII° Siècle, je n’ai pas encore trouvé pourquoi, mais il a fait ce long trajet jusqu’au centre de la France. Un de ses arrières-grand-pères vient de Bretagne. Sa mère venant de Versailles. Aucun ancêtre étranger trouvé à ce jour dans cette branche paternelle.

Voilà pour ce petit tour de France. Je n’ai pas eu beaucoup de mouvements chez mes ancêtres. C’est plus facile pour les recherches me direz-vous ! oui, oui, je connais par cœur le fonctionnement des sites internet des archives de l’Allier, du Cher et de l’Indre ! J’ai commencé à sillonner les petites routes berrichonnes quand je rends visite à ma belle-famille pour aller farfouiller dans les registres des mairies. Ma collection d’actes papier commence à devenir importante ! Il faudra que je m’y colle pour mon département de naissance ensuite.

Le bilan c’est que finalement ma fille est à plus de 90% originaire du centre de la France ! Issu des bocages berrichon et Bourbonnais. Son cœur balance entre le pâté aux pommes de terre berrichon (avec de l’oignon du persil) et le pâté aux pommes de terre Bourbonnais ( avec de l’ail et du poivre)… dur dilemme ! Les deux grands-mères sont en rude compétition pour l’emporter… pour le plus grand bonheur de nos papilles !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s